mycorhizes

Du grec « mukês » pour champignon et « rhiza » pour racine. Les mycorhizes sont des champignons microscopiques qui agissent en symbiose avec les racines des plantes. Les champignons aident les plantes à puiser des éléments nutritifs dans le sol (sels minéraux, oligo-éléments, l’eau... ). En échange, les plantes fournissent aux champignons l’énergie qu’ils sont incapables de tirer eux-mêmes du soleil, et reçoivent aussi, des sucres, des acides aminés produits par ces plantes.

Il existe deux types de mycorhizes:

1) Les endomychorizes Le mycélium du champignon pénètre à l'intérieur des racines. Ce type de mycorhizes concerne pratiquement tous les végétaux, dont les tomates.

2) Les ectomycorhizes Le champignon fabrique des filaments (mycélium) qui enveloppent les racines de la plante en formant un manchon autour d’elles. Ce type de mycorhizes concerne surtout les arbres.

mycorhizes illuEffets bénéfiques pour le plant de tomate:

- Favorise l’enracinement.

- Démarrage et reprise plus rapide du plant.

- Accroît la survie de 75%.

- Durée de floraison prolongée.

- Réduit les besoins en arrosage de 30%.

- Améliore l’absorption des sels minéraux et des oligo-éléments.

- Améliore la résistance aux stress thermique et hydrique.

- Améliore la structure du sol et évite l’érosion grâce à extension du réseau racinaire.

Les Mycorhizes sont utilisables en Agriculture Biologique.

Attention, l'efficacité des Mycorhizes peut être annulée par l'emploi de fongicides. Il faut donc toujours privilégier la lutte biologique préventive et curative plutôt que l'emploi de produits phytosanitaires. Quand le sol est trop riche en phosphore, (poudre d'os...) les racines des plantes ne font pas de symbiose.

Quand utiliser les Mycorhizes:

À utiliser au moment du semis, lors du rempotage et de la plantation, ou encore lors de l’entretien des plants. Appliquer les mycorhizes directement en contact avec les racines des plantes. Exemple de dosage: 3gr. a disposer sous la jeune plantule.

legyptienneOù trouver des Mycorhizes:

Certaines jardineries les proposent sous différentes formes. (Associées aux terreaux, en micro-granulés, en poudre...).

Essais de culture avec mycorhisation d'un plant de tomate (2020)

Données relative à l'essais:

- Mycorhise: mélange de 9 espèces de spores Endo Mycorrhiza contient des bactéries Rhizo bénéfiques, de la farine d'algues et de l'acide humique.(Boîte de 100g = 37,5€ + frais port)

- Variété de tomate choisie pour l’essais: L’EGYPTIENNE

- Incorporation de 3 gr de mycorhise sous le jeune plantule lors du premier rempotage.

- 3 rempotages successifs afin de développer la masse racinaire.

- Plantation définitive effectuée le 20 avril 2020. Culture sous serre plein sud.

- Après un mois et demi, plant très vigoureux. Culture sur 3 tiges (tige principale et 2 gourmands).

- Floraison importante

- Plant à grand développement

- Bonne résistance à la canicule du 10 août 2020.

- Arrosage "léger" 2 à 3 x semaine.

- Productivité: considérable (± 160%)

 

CONCLUSION:

Sur base d'expériences de cultures des années précédentes:

- culture normale = 100% de récolte.

- culture greffée = 130% de récolte

- culture mycorhizée = 160% de récolte

Pour poursuivre l'expérience, la culture mycorhizée sera étendue à tous nos plants en 2021 !

top varits 2019

tomates originales

CARENCE EN PHOSPHORE

carence phosphoreLe phosphore transporte l'énergie dans la plante. Il favorise la croissance générale de la plante, notamment des racines et des tiges. En fin de végétation, il est stocké dans les organes de réserves pour servir au développement des futures pousses. Le phosphore améliore la précocité, les besoins s’expriment surtout en début de culture. En sols froids et calcaires, l’assimilation du phosphore peut poser des problèmes.

 

Symptômes : La carence en phosphore a tendance à ralentir la croissance de pousse. Les feuilles âgées sont d‘abord vert foncé, puis rouge-violet et violet. La tige peut également prendre une couleur rougeâtre. Les plantes sont petites et ont un aspect rigide («port raide»). La floraison et la fructification sont difficiles, les boutons de fleur déformés. Les symptômes apparaissent en premier sur les parties anciennes de la plante. Les nouvelles feuilles apparaissent généralement en bonne santé, mais elles sont souvent de petite taille. La carence en phosphore conduit également a une augmentation de la racine foliaire dans de nombreuses espèces végétales. A un stade ultérieur les feuilles âgées meurent. Chez la tomate, un manque de phosphore causera un verdissement excessif des feuilles et une teinte violacée des tiges et du dessous des feuilles.

Sols carencés:

Sols très acides (pH inférieur à 5,0).

Sols alcalins (pH supérieur à 7,5).

Sols insuffisamment approvisionnés en P.

Remèdes: Fertilisation phosphatée adaptée au pH. Scories et phosphates naturels pour les sols acides à neutres et superphosphate pour les sols neutres à alcalins. Amener le sol dans la zone des pH neutre à légère- ment acide. La poudre d'os peut être une solution, de même que la farine et les arêtes de poissons.

le goutPETIT RAPPEL HISTORIQUE: la tomate provient de moins en moins des potagers. Nous sommes tous d’éternels déçus par le manque de goût, du moins les plus de trente ans… Nous, les nostalgiques, à la recherche des saveurs qui enchantèrent notre palais dans notre lointaine enfance.

« Avant les années 1880, les semenciers n'existaient pas. Paysans et villageois faisaient leurs sélections en fonction du goût du fruit, de ses qualités nutritionnelles et de sa résistance aux maladies. Mais problème, les variétés anciennes se conservent mal après la cueillette, elles ont la peau fine, sont fragiles et difficilement transportables »(Pascal Poot).

Après la Seconde Guerre mondiale, un nouveau modèle de consommation de masse s’est imposé. Le progrès (?) a imposé le goût de l’uniformité : semenciers, cultivateurs et distributeurs se sont mis d'accord, la tomate devait être rouge et ronde et calibrées ! C’est incontestablement l’apparition des hybrides dans les années 1960 qui a précipité le déclin du goût et accéléré la production de variétés uniformes. Pour le plus grand profit des semenciers devenus aujourd’hui des multinationales. Les variétés hybrides rendent les agriculteurs captifs des multinationales. Ces dernières ont favorisé une mutation génétique qui fait mûrir les tomates uniformément mais au détriment du goût. En effet, le choix dans les croisements aurait « neutralisé une protéine donnant de la saveur aux tomates » (gène RIN: ripening inhibitor)! Car la génétique est malicieuse. Et, en sélectionnant la mutation du gène de l'uniformité du murissement, ils ont permis à ce dernier d'inactiver un facteur de transcription (dit GLK2), une protéine qui augmente la capacité photosynthétique du fruit, et favorise la production de sucres et de lycopènes responsables du goût de la tomate.

tableau goutLE GOUT DE LA TOMATE: selon une étude européenne que Mathilde Causse (directrice de recherche à l'Inra d'Avignon) a coordonnée en 2010 auprès de 800 Français, Italiens et Hollandais, les consommateurs se divisent en quatre catégories : ceux qui aiment les petites tomates très sucrées et aromatiques ; ceux qui aiment les tomates aromatiques ; les amateurs de tomates fondantes et « les bienheureux qui aiment les tomates de supermarché ». Près de 400 molécules aromatiques ont été identifiées par son équipe, dont une trentaine, en très faible quantité, sont essentielles à l’arôme de tomate. Les chercheurs sont parvenus à démontrer que les tomates les plus savoureuses se distinguaient par leur contenu en fructose et en acide citrique, ainsi que par la présence de 6 composés volatils : le 2-butylacetate, le cis-3-hexen-1-ol, le 3-methyl-1-butenol, le 2-methylbutanal, le 1-octen-3-one et le trans, trans-2,4-decadienal. Toutes ces molécules interagissent de façon complexe entre elles au niveau des sens du goût et de l’olfaction pour donner le goût unique propre à la tomate.

QUATRE GRANDES SAVEURS DE BASE : SUCRÉE, SALÉE, ACIDE ET AMÈRE, dont le mélange produit toutes les saveurs. Le goût résulte en fait de la conjonction des stimulations sensorielles provenant du système gustatif et du système olfactif : à l'expiration, une partie des particules ingérées sont expulsées par voie nasale et stimulent les récepteurs olfactifs par leurs composantes odorantes. Le goût salé appartient surtout aux ions métalliques tels que Na+, le goût sucré aux oses et diholosides, le goût acide aux ions H+ et le goût amer aux alcaloïdes, mais il y a de nombreuses exceptions et d'importantes différences individuelles.

(Pour info, il existe aussi une cinquième saveur de base dénommée UMAMI qui peut se traduire par "savoureux")

Lire la suite...

"Infos Tomates" applique les principes de la loi vie privée du 8 décembre 1992.
Ce site utilise des cookies pour optimiser les performances et analyser le trafic. Lors de l’analyse de ce site, certaines informations seront partagées avec Google.
L'utilisation de nos formulaires implique la collecte de données strictement nécessaires à votre demande.
En poursuivant votre navigations sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique.